Au début de chaque été, la ville allemande de Würzburg accueille le Mozartfest (Festival de Mozart) pendant quatre semaines. Evelyn Meining, directrice artistique de l’événement, évoque le retour de l’Orchestre de chambre de Paris pour l’édition 2018.

 

 

Pourriez-vous nous expliquer l’histoire et l’identité du Mozartfest de Würzburg ?

Chaque année, Würzburg, capitale de la Basse-Franconie, sert de cadre au célèbre Mozartfest. Située au cœur des vignobles et sur les rives du Main, cette ville baroque des princes-évêques vieille de trois mille ans abrite la plus ancienne université de Bavière. Issu de la Mozartwoche (Semaine de Mozart) des années 1920, le plus ancien festival d’Allemagne autour de Mozart a pour ambition de cultiver les œuvres du compositeur, de les transmettre et de créer un lieu d’échange autour de sa musique. Confronter la grande musique du passé au présent, l’interroger et la rendre à nouveau compréhensible et perceptible dans son actualité, tels sont les objectifs du Mozartfest au XXe siècle. Le programme du festival invite à vivre la musique classique avec plus de soixante concerts et événements autour des répertoires symphonique, chambriste, vocal et de la musique du monde. Le charme particulier du Mozartfest réside également dans la diversité de ses lieux de concerts. Parmi eux, la salle impériale de la Résidence de Würzburg – inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO –, la cathédrale Saint-Kilian, le Käppele, conçu par l’architecte baroque Balthasar Neumann, mais aussi le hall d’une ancienne presse à imprimer, au cœur des vignobles pittoresques et du savoir-vivre franconien.

Vous invitez l’Orchestre de chambre de Paris pour la troisième fois lors de l’édition 2018. Pourquoi êtes-vous fidèle à cet orchestre et comment caractériseriez-vous son approche ?

Ce sont des retrouvailles avec des artistes devenus des habitués du Mozartfest. Nous retrouvons ces musiciens pour un concert dans la salle impériale de la Résidence de Würzburg, cette fois sous la direction du pianiste Christian Zacharias. Réunir à Würzburg des ensembles de pointe des métropoles européennes, qui plus est étroitement liés à l’histoire de Mozart, est notre souhait, et il se réalise avec l’Orchestre de chambre de Paris de la meilleure des manières. La programmation de cet orchestre entre en totale résonance avec la ligne générale du festival. La transparence du son, capitale pour un orchestre de chambre, la vivacité du jeu et le plaisir intense de faire de la musique sont les signes distinctifs de cette formation. Il est, en tant qu’ambassadeur de premier rang de la culture musicale française, régulièrement invité à Würzburg et à d’autres festivals de renom. À la différence d’autres orchestres de chambre, l’Orchestre de chambre de Paris ne se contente pas du répertoire standard, mais développe au contraire des programmes personnalisés. Celui élaboré pour l’édition 2018 témoigne de la créativité dans l’approche concernant le répertoire du XVIIIe siècle, et le choix de Christian Zacharias est révélateur de l’exigence de cet orchestre. En attendant de pouvoir dévoiler la programmation complète – rendez-vous à partir de décembre 2017 sur notre site internet –, la ville de Würzburg et le Mozartfest souhaitent chaleureusement la bienvenue à l’Orchestre de chambre de Paris !

 

 

 Vendredi 22 juin à 20 H dans la Salle impériale de la Résidence de Würzburg en Allemagne