Fantaisies pour alto

Le samedi 26 mai 2018 à 15 H - Salle Cortot

Les artistes

Deborah Nemtanu : violon
Olivia Hughes : violon
Florian Maviel : violon
Claire Parruitte : violon et alto
Sabine Bouthinon : alto
Aurélie Deschamps : alto
Anna Brugger : alto
Tabea Zimmermann : alto
Benoît Grenet : violoncelle
Livia Stanese : violoncelle
Alphonse Cemin : piano

Le programme

BOWEN Fantasia pour quatre altos en mi mineur

TURINA Scène andalouse pour alto, piano et quatuor à cordes

MENDELSSOHN Octuor à cordes en mi bémol majeur

Le concert

L’alto est l’instrument de la confidence. Sa voix s’intègre aux ensembles, assurant l’équilibre entre les violons et les violoncelles. Mais il s’impose aussi par son caractère enflammé comme dans l’Octuor de Mendelssohn. Il est vrai que ce chef-d’œuvre de la musique de chambre fut composé par un adolescent de dix-sept ans… Avec l’Espagnol Joaquin Turina, les influences sont tout autres. Le musicien vit avec le chant de la zarzuela en tête et le souvenir de ses études parisiennes au cours desquelles il rencontra d’Indy, Debussy, Ravel et Dukas. Gorgée de lumières, sa Scène andalouse exalte les folklores de son pays. De son côté, le Britannique York Bowen est plus inspiré par le romantisme finissant. Altiste lui-même, il fut surnommé le « Rachmaninov anglais ». On le croit aisément en écoutant sa Fantasia pour quatre altos.

 

Avant-concert 

D’anciens élèves du Conservatoire national supérieur de musique de Paris proposent au public venu assister aux concerts de musique de chambre des avant-concerts d’une dizaine de minutes pour présenter les œuvres et apporter des clés d’écoute.

Vous aimerez aussi