Depuis vingt-cinq ans, Fazil Say touche le public et la critique d’une manière devenue rare dans le monde de la musique classique. Ses concerts sont différents : plus directs, plus ouverts, plus excitants.

 

Vous interprétez le Troisième Concerto pour piano de Beethoven. Qu’appréciez-vous particulièrement dans cette œuvre ? Et comment vous est venue l’idée d’écrire pour elle votre propre cadence ?

Je joue ce concerto avec de nombreux orchestres depuis 2001. C’est à mon sens l’une des pièces les plus importantes du compositeur et plus généralement de l’histoire de la musique. Ma cadence s’inspire des thèmes principaux du concerto, je l’ai voulue empreinte de virtuosité et de poésie, avec le souci qu’elle sonne parfois comme du Schubert ou du Schumann, musiciens que leur illustre aîné a tellement inspirés.

Ce concert voit également la création mondiale de votre concerto Never give  up par la violoncelliste Camille Thomas. Pourquoi ce titre et quelles sont les particularités de l’œuvre ?

Le titre Never give up, proposé par le commanditaire, est un écho aux tragédies de notre temps, marqué par les guerres, le terrorisme, l’acharnement à détruire, le culte de la mort… Il est une injonction de ne pas abandonner, de continuer à se battre contre l’obscurité, à cultiver les arts, la liberté, l’esprit des Lumières… Il est porté par les qualités de Camille Thomas, une des violoncellistes les plus intéressantes de sa génération, qui possède une technique et une poésie époustouflantes, faisant presque « chanter » son violoncelle.

Quel est votre lien avec l’Orchestre de chambre de Paris et son directeur musical Douglas Boyd ?

J’ai déjà travaillé plusieurs fois avec l’Orchestre de chambre de Paris, et ça a toujours été un immense honneur, ainsi qu’un grand plaisir, partagé, je crois. Quant à Douglas Boyd, j’ai collaboré avec lui à l’étranger au double titre de compositeur et de pianiste et je l’admire depuis de nombreuses années.

Propos recueillis par Anissa Rémot

 

 

 Mardi 3 avril à 20 H au Théâtre des Champs-Élysées, Beethoven / Say, avec Douglas Boyd (direction), Fazil Say (piano) et Camille Thomas (violoncelle)

À 18h, assister à la présentation de la saison 18/19 ! Une discussion animée par Nicolas Lafitte en présence notamment de Douglas Boyd, directeur musical.
Vous n’êtes pas à Paris ce jour-là ? Suivez la présentation en direct sur notre page Facebook !

 

 Cette interview extraite du programme de salle, découvrez d’autres interviews de solistes invités sur Facebook et sur YouTube.