Hélène Lequeux, Mirana Tutuianu, Bernard Chapron et Étienne Cardoze sont partis en Palestine pour animer un stage d’été organisé par l’association Al Kamandjâti.
Étienne Cardoze, violoncelliste, vous raconte le récit de leurs aventures.

Journée du 11 août :

Première journée exténuante avec nos jeunes Bavarois ! Ils sont arrivés hier soir et ont déjà découvert les absurdités du pays sur la route entre l’aéroport de Tel Aviv et l’école de Bir Zeit où nous sommes logés. Les check-points et les colonies étaient au centre de leurs questions. Ce soir, ils ont eu un aperçu de la génèse d’Al Kamandjâti à travers le film, datant de presque dix ans, « It’s not a gun« . Ils ont beaucoup ri, se sont ému et ont posé encore plus de questions. Majd, étudiant en médecine et tromboniste, maîtrisant le français, l’anglais et l’allemand avec une facilité déconcertante s’est fait un plaisir d’y répondre. En l’occurrence, c’est la première fois que le stage d’été accueille autant de nationalités et le français se mêle à l’allemand, à l’anglais, au polonais, à l’arabe, au slovaque et même à l’espagnol !
Après les quatre répétitions de deux heures qui ont rythmé cette journée ( comme ce sera le cas demain et après-demain…), le film leur a permis de se poser un peu mais c’est pour mieux rebondir vers « l’after » qui ne va pas tarder et son traditionnel « bœuf » qui voit sortir ouds, qanuns et autres derboukas de dessous les lits !