À à peine trente ans et « bardé » de distinctions prestigieuses, Arthur Lavandier peut se targuer d’un métier considérable. Quel compositeur peut revendiquer, à cet âge, d’avoir écrit trois ouvrages lyriques, dont le dernier intitulé Le Premier Meurtre a été créé à l’Opéra de Lille en 2016 ? Véritable virtuose de l’écriture, ce jeune musicien puise très certainement les couleurs ruisselantes de son langage instrumental dans un travail « artisanal » – au sens le plus aristocratique du terme. On lui doit ainsi des arrangements de chefs-d’œuvre du répertoire tels que Schéhérazade de RimskiKorsakov ou la Symphonie fantastique de Berlioz (qui connut sa première au Festival Berlioz en 2013), dont il restitue les scintillements kaléidoscopiques sans brider son imaginaire propre de compositeur. On attend naturellement avec une grande impatience sa création pour le concert anniversaire dans le cadre des quarante ans de l’orchestre.

Yutha Tep

Vendredi 24 mai à 20 H 30 à la Salle des concerts de la Cité de la musique, Celtic Songs