« Claude Debussy pour moi c’est un peu le Jean-Sébastien Bach du 20ème siècle : c’est la fin d’une histoire et c’est le début d’une autre en même temps. »

Bruno Mantovani nous parle du programme du déjeuner-concert au Théâtre du Châtelet le mardi 28 janvier, qui unit les « Danses pour harpe et cordes » de Debussy à sa propre « Danse libre », créée il y a quelques années par l’Orchestre de chambre de Paris.

 

Découvrir le concert