Clémence de Forceville


Violon solo super soliste

Après des études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe d’Olivier Charlier, Clémence choisit de compléter sa formation à l’étranger, d’abord en Autriche à la Kunstuniversität de Graz où elle étudie auprès de Boris Kuschnir puis à Berlin à la Hochschule für Musik Hanns Eisler auprès de la violoniste Antje Weithaas, artiste associée à l’Orchestre de chambre de Paris durant la saison 2021-2022.

En 2017, elle est diplômée de la Barenboim-Said Academie – Berlin, où elle a étudié avec Mihaela Martin. Invitée à jouer et étudier dans des académies les plus renommées telles que le Ravinia Steans Music Institute (USA), l’Académie Seiji Ozawa ou encore l’Open Chambre Music Prussia Cove, elle bénéficie d’un enseignement riche et complet qui lui permet de décrocher de prestigieux prix dès le début de sa carrière et de se produire comme soliste avec divers orchestres tels que l’Orchestre Philharmonique de Baden-Baden, l’Orchestre de chambre de Catalogne, l’Orchestre Philharmonique de Südwestphalie, ou encore l’Orchestre de la Nouvelle Europe.

Avant de rejoindre l’Orchestre de chambre de Paris, Clémence a été à plusieurs reprises invitée comme super soliste à l’Orchestre National des Pays de la Loire et à l’Orchestre national de Lille, puis comme co-soliste à l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Elle a également joué au sein de l’Orchestre Philharmonique de Berlin.

Musicienne versatile, elle s’investit passionnément dans le répertoire de musique de chambre, notamment aux côtés du Quatuor à cordes Hieronymus dont elle est le premier violon durant trois années, puis au sein du Trio Sōra dont elle est membre jusqu’en 2021. De cette collaboration, est né un album des six grands trios de Beethoven paru chez Naïve en novembre 2020 qui s’est déjà distingué par quelques récompenses prestigieuses : Choc Classica de l’année et élu « Album de l’année » par The Times.

Grâce au généreux soutien de la Fondation Boubo-Music, Clémence joue un violon de Lorenzo Storioni datant de 1777.