Back
La Périchole

Opera

La Périchole

Opéra Comique

6 concerts du 15 au 25 mai.

Sunday 15 May 2022 15h

Billetterie : Opéra Comique

Program

La Périchole

Opéra bouffe de Jacques OFFENBACH, sur un livret de Ludovic Halévy et Henri Meilhac

Durée : 2h40 (entracte compris)

Artists

  • Julien Leroy direction musicale
  • Valérie Lesort mise en scène
  • Audrey Vuong décors
  • Vanessa Sannino costumes
  • Christian Pinaud lumières
  • Yohann Têté chorégraphie
  • Carole Allemand marionettes
  • Martin Surot chef de chant
  • Stéphanie d'Oustrac La Périchole
  • Philippe Talbot Piquillo
  • Tassis Christoyannis Don Andrès de Ribeira
  • Éric Huchet Don Miguel de Panarellas
  • Lionel Peintre Don Pedro de Hinoyosa
  • Thomas Morris Premier notaire, Tarapote, le vieux prisonnier
  • Quentin Desgeorges Deuxième notaire
  • Marie Lenormand Berginella, Frasquinella
  • Lucie Peyramaure Mastrilla, Brambilla
  • Julie Goussot Guadalena, Manuelita
  • Chœur Les éléments
  • Orchestre de chambre de Paris

About

Réservations et renseignements billetterie auprès de l’Opéra Comique :
– Dimanche 15 mai à 15h
– Mardi 17 mai, jeudi 19 mai, samedi 21 mai, lundi 23 mai et mercredi 25 mai à 20h

Valérie Lesort s’empare avec humour et tendresse de ce portrait de femme remarquable inspiré de Mérimée. La partition savoureuse de l’opéra bouffe d’Offenbach est servie par la direction chaleureuse de Julien Leroy.

À la fin du XVIIIe siècle, le Pérou, conquête de l’Espagne, est dirigé par un vice-roi sans scrupule, entouré d’une cour complaisante. La Périchole, belle chanteuse de rue, va-t-elle se laisser corrompre par le monarque pour manger à sa faim ? Saura-t-elle regagner l’estime de son amoureux ? Parviendront-ils à s’échapper de leur prison dorée ?

Les courtisanes fascinent le siècle romantique. Offenbach choisit la sienne dans une pièce de Mérimée qui l’empruntait à l’histoire récente du Pérou. La charge politique tourne à la parodie, tandis que le rôle-titre dresse un remarquable portrait de femme, tout en affirmant l’inaliénable liberté de l’art. En 1868, cette comédie douce-amère avait d’abord déçu les amateurs d’opéra bouffe. Mais la fameuse Hortense Schneider imposa la seconde version en 1875.

C’est Stéphanie d’Oustrac qui sera « un peu grise » dans la mise en scène colorée et hautement fantaisiste de Valérie Lesort. Elle sera entourée de joyeux comparses, tous dirigés par la baguette précise et chaleureuse de Julien Leroy.

Opéra bouffe en trois actes. Livret de Ludovic Halévy et Henri Meilhac. Créé le 25 avril 1874 au Théâtre des Variétés.