Retour
MOZART ET HAUTBOIS

Musique orchestrale

MOZART ET HAUTBOIS

Salle des concerts - Cité de la musique

samedi 15 février 2025 20h

Réserver (nouvelle fenêtre)

De 20 à 26€

Le programme

MOZART

Concerto pour hautbois en do majeur, K. 314
Quatuor pour cordes et piano n° 1 en sol mineur, K. 478
Symphonie n° 35 en ré majeur, dite « Haffner », KV 385

Les artistes

À propos

Week-end Mozart, les 14 et 15 février 2025.
Ces deux concerts mettent en valeur la spécificité et la flexibilité de l’Orchestre de chambre de Paris, dont certains membres endossent un rôle de soliste dans le cadre d’un concerto ou d’une œuvre de musique de chambre.

Mozart a toujours manifesté un goût particulier pour les instruments à vent, à une époque où la plupart de ses contemporains les limitaient à la musique de plein air. En 1777, il met le hautbois sur le devant de la scène dans le concerto K. 314. Dans ses œuvres de musique de chambre, comme dans ses symphonies, il donne aux vents un rôle de premier plan. Quant à la Symphonie n° 35 (1782-1783), elle a comme fondement une sérénade écrite pour l’anoblissement de Sigmund Haffner, étoffée par l’ajout de flûtes et de clarinettes. Dans son Quatuor pour cordes et piano n° 1 (1785), l’une des premières œuvres pour cette formation, Mozart fusionne l’écriture concertante avec celle de la musique de chambre, chaque instrument possédant son lot de traits brillants. À l’inverse, ses partitions orchestrales contiennent des pages intimistes, comme en témoignent le mouvement lent de la « Haffner ». Sa musique frappe de surcroît par son intensité dramatique. On pense alors à l’opéra, modèle qui sous-tend le Quatuor avec piano, les concertos et les symphonies qui multiplient les contrastes et les effets théâtraux. Il n’est pas fortuit que la « Haffner » cite un thème de L’Enlèvement au sérail.

En attendant le concert, retrouvez ces oeuvres dans la playlist de saison ! 

Coréalisation Orchestre de chambre de Paris / Philharmonie de Paris