Retour
HUMMEL | BEETHOVEN

Musique orchestrale

HUMMEL | BEETHOVEN

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie de Paris

mercredi 27 novembre 2024 20h

Réserver (nouvelle fenêtre)

De 12 à 55 €

Le programme

STRAVINSKY
Dumbarton Oaks, concerto en mi bémol majeur

HUMMEL
Concerto pour trompette en mi bémol majeur

DVOŘÁK
Danse slave, op. 72, n° 2 (arrangement Cyrille Lehn)

KREISLER
Marche miniature viennoise (arrangement Cyrille Lehn)

BEETHOVEN
Symphonie n° 7 en la majeur, op. 92

Les artistes

  • Giacomo Sagripanti direction
  • Lucienne Renaudin Vary trompette
  • Orchestre de chambre de Paris

À propos

Les concertos classiques, la comédie musicale américaine, l’opérette française, les tangos de Piazzolla, le jazz : rien n’arrête Lucienne Renaudin Vary, trompettiste fulgurante, qui fait son miel de tous les styles de musique.

Lors de ce concert, elle se produit dans l’un des fleurons du répertoire classique de son instrument : le Concerto pour trompette de Hummel (1804). La partition, destinée à un nouveau type de trompette (dite à clés), s’impose dans l’histoire de l’instrument par une virtuosité techniquement impossible jusque-là. C’est à Vienne, à la fin des années 1790, que le compositeur autrichien avait entretenu une amitié houleuse avec Beethoven, faite d’admiration et de rivalité. Pour autant, Hummel participa au concert qui accueillit la création triomphale de la jubilatoire Symphonie n° 7, l’« apothéose de la danse », comme la surnomma Wagner. Composé en 1838 par Stravinsky et créé sous la direction de Nadia Boulanger, Dumbarton Oaks est un concerto grosso où l’empreinte de Bach se fait entendre, notamment son écriture des Concerts brandebourgeois. Comme dans les concertos baroques, la plupart des pupitres sont traités en soliste. La trompette brillera également dans deux pièces brèves de Dvořák et Kreisler.

En attendant le concert, retrouvez ces oeuvres dans la playlist de saison ! 

Coréalisation Orchestre de chambre de Paris / Philharmonie de Paris