Retour Concerts en plein air

Concert en plein air : Mozart, Beethoven, Wagner


du vendredi 7 juillet 2023 au samedi 8 juillet 202320h

Hôtel de Sully

de 5 à 10€ Voir tous les tarifs

COMPLET

Le programme

MOZART Ouverture de Don Giovanni
WAGNER Siegfried Idyll  
BEETHOVEN Symphonie n° 1 en ut majeur 

Les artistes

  • Emmanuel Tjeknavorian : direction
  • Orchestre de chambre de Paris

CONCERT COMPLET

Lire le programme

Au programme ce soir, trois facettes du génie musical germanique se répondent sur moins d’un siècle. Créé à Prague en 1787, Don Giovanni de Mozart – « l’opéra des opéras », disait Wagner – débute par une Ouverture qui frappe par sa grandeur. Formée de plusieurs passages musicaux du drame à venir, elle en annonce les grandes lignes. Destin funeste du Commandeur, joie maléfique et frénésie sensuelle de Don Giovanni, puissance rédemptrice : tout est déjà là. Cadeau d’anniversaire de Wagner à son épouse Cosima en 1870, Siegfried Idyll est l’une de ses rares œuvres orchestrales. Sa poésie et sa délicatesse font mentir les reproches souvent adressés au Maître de Bayreuth. La partition reprend des séquences et des motifs de l’opéra Siegfried, troisième volet de la fameuse Tétralogie, auquel Wagner travaillait alors.

Huit ans après la mort de Mozart, et cinq ans après la dernière symphonie de Haydn (encore vivant), Beethoven entreprend sa Symphonie n° 1. L’œuvre sera créée en avril 1800 à Vienne, sous sa
direction. Encore proche du style de ses prédécesseurs, Beethoven y referme cependant l’ère de la « symphonie classique ». Sans briser le modèle dont il hérite, il annonce la direction que prendra son génie – celle d’un romantisme fougueux et avant-gardiste, qui désintègrera les structures établies, jusqu’à la révolutionnaire 9e Symphonie, dont se réclamera Wagner. — Nicolas Southon