Retour
L’évasion selon Bonis et Vierne

Musique de chambre

L’évasion selon Bonis et Vierne

Salle Cortot

samedi 9 mars 2024 15h

Réserver (nouvelle fenêtre)

De 5€ à 15€

Le programme

BONIS Suite orientale pour violon, violoncelle et piano op. 48
VIERNE Quintette pour cordes et piano en ut mineur op. 42

Les artistes

À propos

> Consulter le programme de salle <

Formée au Conservatoire de Paris, puis contrainte de mettre sa carrière entre parenthèses après son mariage avec un riche industriel, Mel Bonis continua toutefois de composer, comme en témoigne sa Suite orientale de 1900. Évocatrice d’un ailleurs lointain dont l’exotisme reste néanmoins discret, cette partition contient une « Danse d’almées » élégante, mais point voluptueuse. Fait peu fréquent, elle s’achève dans un tempo lent, avec une « Ronde de nuit » où, indique Mel Bonis, « minuit sonne dans le lointain ». Dans un climat ô combien plus tragique, la nuit de la mort jette son ombre sur le Quintette avec piano que Louis Vierne écrit en 1917-1918 à la mémoire de son fils, fauché à l’âge de dix-sept ans lors de la Grande Guerre. Dans cette œuvre poignante, le père dévasté cherche à échapper à sa douleur : l’évasion, c’est ici le refuge dans le souvenir d’un passé heureux. En partageant ses sentiments, Vierne espère être « capable de soulager et de consoler les souffrances des autres ».

Médiation en début de concert pour présenter le programme

Production Orchestre de chambre de Paris