Retour Concert scolaire

Concert scolaire - Mahler / Jamie Man

Série de concerts scolaires "Écoute, écoute..."


jeudi 24 mars 202214h30

Théâtre du Châtelet

1 € par élève Voir tous les tarifs

Réserver

Le programme

JAMIE MAN
Connaissez-vous le cri du chocard ?

MAHLER
Blumine

* La création de la compositrice Jamie Man bénéficie du soutien de Diaphonique, fonds franco-britannique pour la musique contemporaine, en partenariat avec la Sacem, les Amis de l’Institut français du Royaume-Uni, le Centre National de la Musique, le British Council, l’Institut français, l’Institut français du Royaume-Uni, Creative Scotland, la Fondation Francis et Mica Salabert.

Les artistes

  • Jamie Man : direction
  • Orchestre de chambre de Paris

Cette série Écoute, écoute propose un horaire et une durée de cinquante minutes adaptés aux classes.
Pour les professeurs des écoles, un travail de préparation à la venue au concert sera facilité par la mise à disposition d’un livret sur l’orchestre et de contenus numériques pédagogiques.

Renseignements : Amélie Eblé
Responsable des actions culturelles et éducatives
aeble[a]ocparis.com

Réservations : collectivites[a]chatelet.com / 01 40 28 28 05


Née à Londres, d’origine chinoise, Jamie Man trace depuis dix ans un parcours à la fois atypique et cohérent. À vingt-trois ans, elle décroche la bourse Britten-Pears pour la direction d’orchestre qui la mènera du Holland Festival à la Monnaie de Bruxelles. En parallèle, elle poursuit son travail comme compositrice, et a fait entendre ses pièces dans de grandes maisons européennes, de la Fondation Gulbenkian au Royal Opera House. Pour ce concert, elle réunit ses deux passions avec une création qu’elle a conçue… pour être jouée sans chef. Et réserve ses talents de direction aux Blumine de Mahler, une pièce au destin étrange. Écartées par le compositeur de sa Symphonie n° 1, présumées détruites et disparues, ces « Fleurs » ont été retrouvées et présentées au public par Benjamin Britten en 1967… après soixante-dix ans d’absence. Il n’est jamais trop tard pour éclore !


Avec le soutien de :