Retour Musique de chambre

Sextuor à cordes

Production Orchestre de chambre de Paris


samedi 6 avril 202415h

Salle Cortot

De 5€ à 15€ Voir tous les tarifs

Réserver

Le programme

STRAUSS Sextuor à cordes, extrait de Capriccio op. 85
BRAHMS
Sextuor à cordes n° 2  en sol majeur op. 36

Les artistes

  • Deborah Nemtanu : violon
  • Sophie Guille des Buttes : violon
  • Aurélie Deschamps Caillon : alto
  • Arabella Bozic : alto
  • Livia Stanese : violoncelle
  • Etienne Cardoze : violoncelle

>> Consulter le programme de salle <<

Dans son Sextuor n° 2 (1864-65), Brahms fait le deuil de son amour pour Agathe von Siebold. Il avait renoncé à épouser la jeune femme, sans renier ses sentiments : « Je t’aime, il faut que je te revoie ; mais je ne peux porter des chaînes », confie-t-il. Au moyen de la correspondance entre les notes et les lettres de l’alphabet dans le solfège germanique, il évoque le prénom de l’aimée avec le motif la-sol-la-ré-si-mi qui résonne dans l’œuvre, tel un message secret. Strauss utilise le sextuor à cordes de façon tout à fait inédite, comme prélude de son ultime opéra Capriccio. Conçue également comme une œuvre de musique de chambre autonome, cette page avait été jouée en concert quelques mois avant la création de l’opéra, en 1942. Dans l’opéra, l’un des personnages principaux, le compositeur Flamand, offre ce sextuor à la comtesse Madeleine en gage de son amour.

Médiation en début de concert pour présenter le programme