Retour
Deux rives du Rhin

Musique orchestrale

Deux rives du Rhin

Théâtre des Champs-Élysées

jeudi 12 octobre 2023 20h

Réserver (nouvelle fenêtre)

Tarifs de 5 à 55€

Le programme

Consulter le programme de salle

MENDELSSOHN La Belle Mélusine, ouverture en fa majeur op. 32
SAINT-SAËNS, Concerto pour violon n° 3 en si mineur op. 61
MENDELSSOHN Symphonie n° 5 en ré mineur op.107 « Réformation »

 

Aylen Pritchin a joué en bis le Largo de la 3ème Sonate pour violon seul en ut majeur BWV 1005 de Jean-Sébastien BACH

 

Les artistes

  • Maxim Emelyanychev direction
  • Aylen Pritchin violon
  • Orchestre de chambre de Paris

À propos

Mendelssohn et Saint-Saëns possèdent bien des points communs : chefs d’orchestre et pianistes virtuoses, ils incarnent l’esthétique musicale de leurs pays respectifs sans pour autant oublier de regarder de l’autre côté du Rhin. Dans sa Symphonie n° 5, composée en 1830 pour le tricentenaire de la Confession de foi d’Augsbourg, Mendelssohn cite le célèbre cantique de Luther Ein’ feste Burg ist unser Gott et affirme sa foi protestante. Trois ans après, c’est en revanche une légende poitevine qui lui inspire le climat féerique de son ouverture symphonique La Belle Mélusine. Quant au Concerto pour violon n° 3 de Saint-Saëns (1880), si sa clarté typiquement française est teintée de quelques accents hispanisants (référence au violoniste Pablo de Sarasate, son premier interprète), il a été créé à Hambourg, la ville natale de Mendelssohn.

Ce concert sera enregistré par France Musique en vue d’une diffusion le 23 octobre à 20h (présentation Clément Rochefort)

.

Aylen Pritchin © Anna Chobotova